Notre communauté

Aux stades légers de la maladie, la personne est indépendante dans les actes de la vie quotidienne, elle est capable de participer à une conversation et peut prendre part à des activités sociales (avec un soutien adapté). Après le diagnostic, les besoins deviennent spécifiques.

POUR LA PERSONNE MALADE :

Tisser des liens personnels, se sentir appartenir à un  groupe et avoir des opportunités de socialisation.

S’exprimer, réaliser des activités significatives et stimulantes qui maintiennent un certain niveau d’indépendance.

Bénéficier d’interventions améliorant sur les troubles psycho-comportementaux.

POUR SES PROCHES :

Avoir du temps pour lui sans culpabiliser

Nourrir sa relation avec la personne malade et trouver de nouvelles manières d’établir le contact.

Savoir l’autre bien entouré, bénéficiant d’activités stimulantes, valorisantes, en toute sécurité et en ressentir du réconfort.

L’OFFRE D’ACCOMPAGNEMENT :

Grâce à la mobilisation de bénévoles accompagnateurs, l’association propose à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées  de prendre part à des sorties culturelles et des événements artistiques. Elle offre ainsi du temps libéré à leurs proches.

=

Cet accompagnement s’adresse à des personnes malades dès le diagnostic posé et dure plusieurs années.
Il est réalisé sous la forme de cycles de 3 mois renouvelables :
– de Janvier à mars,
– d’avril à juin
– d’octobre à décembre

=

Les inscriptions et renouvellement d’inscriptions ont lieu en janvier, avril et septembre.
Dans ce cadre, une rencontre préalable est organisée à domicile avec le bénévole accompagnateur, la personne malade et son aidant familial.

=

À chaque accompagnement correspond 5 séances répartis à raison d’une activité tous les quinze jours :
–  4 après-midi consacrées aux activités culturelles, en petits groupes de 7 personnes malades, 7 bénévoles accompagnateurs, un conférencier et un bénévole relais.

 

=

1 réunion finale de restitution avec tous les participants du groupe et les familles.

DANS LA MALADIE, L’ART PERMET DE :

Révéler les facultés persistantes – Maintenir la socialisation et nourrir les relations positives – Promouvoir l’estime de soi et la dignité – Créer de la qualité de vie

Les activités artistiques proposées ne s’adressent pas uniquement aux initiés. Bien au contraire, elles sont ici destinées à aiguiser la curiosité et stimuler les facultés persistantes des personnes malades. Elles permettent de valoriser leurs capacités, d’améliorer leur estime de soi,et d’enrichir ses relations. Elles peuvent également servir de vecteur de socialisation.

«  J’ai été interpellé par la manière dont sont conduites les visites : basées sur l’émotionnel, le ressenti, invitant à formuler leurs émotions (en parlant des bénéficiaires), et alors peut se greffer là-dessus un retour de la mémoire. C’est très intéressant, ce n’est pas une façon doctorale de mener des visites. Et c’est quand même remettre le rôle de l’art à sa base : l’émotion  ».

« Cette sortie me libère moi et me détend, car je le sais heureux. Je préfère être en dehors de l’activité, cela le rend plus indépendant. Pour moi, c’est réconfortant de le savoir heureux et en sécurité. »

« Il serait bon de multiplier les activités en dehors du couple et de la maison. Certaines difficultés viennent justement du manque d’activités car mon épouse en souffre ».

LES BENEFICES POUR LES AIDANTS FAMILIAUX

  • Répit et réconfort grâce à la mobilisation des bénévoles
  • Satisfaction par rapport à l’offre d’activités stimulantes et valorisantes faite à leur proche malade
  • Invitation à prendre du temps pour eux sans culpabiliser
  • Sérénité grâce à la prise en charge de leur proche atteint (souffrance notable de l’aidant face au désœuvrement de la personne malade)
  • Gain en indépendance de la personne malade vis-à-vis d’eux (ressentie de manière positive).

LES BENEFICES POUR LES PERSONNES MALADES

  • Amélioration de l’humeur et du dynamisme
  • Stimulation cognitive
  • Valorisation et regain de motivation
  • Apaisement, réduction notable de l’anxiété voire même de la désinhibition.
  • Amélioration de l’expression et de la participation au fil des séances.

« Simone est enchantée de ces sorties ; elle est ravie de me voir. Elle est toujours très participative et joyeuse. C’est toujours une grande satisfaction de voir le sourire de Simone quand j’arrive, aussi son enthousiasme et sa participation active. »

«  Quand je vais chercher Lucette, elle est toujours très motivée et curieuse de visiter un musée. Elle a envie d’aller voir de belles choses et de ne pas rester chez elle à ruminer. »

En grande majorité, l’association recrute ses bénéficiaires via un ensemble de plateformes de répit partenaires.
Elle intervient sur tout Paris mais également dans le 92, le 94 et le 78.

Association Notre Dame de Bon Secours
68 rue des plantes, 75014 paris

Plateforme Paris 13e et 14e

L’Osé – 30 Bis rue Santerre 75012 Paris

Plateforme Paris 11e,12e et 20e

Accueil de jour Casa Villejuif
6 rue du Colonel Marchand 94800 Villejuif

Plateforme 94

Delta 7 – 5 rue Firmin Gémier 75018 Paris

Plateforme Paris 8e, 9e, 10e, 17e, 18e et 19e

Accueil de jour de la Clinique de la Porte Verte
2 avenue Maréchal Franchet d’Esperey
78000 Versailles

Plateforme 78

Accueil de jour Jeanne Garnier
55 rue de Lourmel 75015 Paris

Plateforme Paris 15e, 7e et 16e

Accueil de jour les Camélias
28-30 rue Auguste Bailly 92600 Asnières

Plateforme 92

Centre de gérontologie « les Abondances »
56, rue des Abondances
92100 Boulogne-Billancourt

Centre de gérontologie "les Abondances"
t
-Quel est le profil des malades accompagnés ?

Les personnes accompagnées sont des personnes qui demeurent relativement autonomes mais qui ont besoin du soutien d’un bénévole pour les accompagner dans une activité et veiller à leur sécurité, bien-être et confort.

-Combien de temps dure chaque activité?

Les activités durent une heure et demie et commencent toujours à 14h00.

-Est-ce que l’accompagnement proposé est payant pour les familles ?

Les activités sont intégralement gratuites. Seule une adhésion d’un montant de 15 euros est requise chaque année.

-D’où viennent les bénévoles ?

Les bénévoles sont le plus souvent des étudiants, de jeunes retraités ou des salariés issus de l’entreprise. Ils sont formés et encadrés par l’association.

-Combien de temps est-ce que les malades sont accompagnés ?

Les personnes malades sont accompagnées en moyenne entre 2 et 3 ans.

- Quelles sont les raisons de l’arrêt de l’accompagnement ?

L’arrêt de l’accompagnement correspond à l’avancée des troubles et aux limites de l’accompagnement bénévole.

-Quel est le rôle de l'aidant?

L’association sollicite les proches aidants afin d’avoir des informations précises sur la personne malade. Ceci dans le but de l’accompagner le mieux possible. Une fois ces informations fournies, elle sollicite les aidants tous les trois mois pour valider la proposition d’une nouvelle activité.

-Quelle est la légitimité de l’association ?

L’association est fortement soutenue par l’Agence régionale de santé et bénéficie de partenariats avec un large réseau de professionnels de santé. Elle forme les conférenciers de la Réunion des Musées Nationaux à la spécificité de son public et intervient dans une dizaine de musées partenaires.